Megan Rapinoe, Emma Watson, Claudette Colvin… Les Nouvelles Oratrices comme point commun.

Isabelle Gueguen Experte egalite femmes hommes

Lorsqu’une formation démarre chez Les Nouvelles Oratrices, c’est une femme qui est mise à l’honneur. Une femme inspirante, marquante, qu’elle soit actrice, sportive, politique ou bien encore engagée dans une cause spécifique. Chaque début de cercle marque la mise en avant d’une femme. Et le voilà, le point commun. Megan Rapinoe, Emma Watson et Claudette Colvin, parmi tant d’autres, sont toutes les marraines de nos cercles.

Des marraines comme lien commun des Oratrices en formation

Chacune des femmes que nous mettons en avant inspire, étonne, force le respect par ses actions. Et quoi de mieux qu’une image telle que celle-ci pour se donner la force et la détermination de devenir à son tour une Oratrice forte et engagée. Et puis, disons-le, beaucoup des femmes qui ont osé prendre la parole, qui se sont soulevées, sont tombées dans l’oubli avec les années. Prenez par exemple Claudette Colvin. Elle est l’une des plus grandes figures de la lutte contre la ségrégation américaine. A 15 ans, elle a refusé de donner sa place à une personne blanche dans un bus ce qui lui a valu une incarcération. Cela s’est produit quelques mois avant l’événement similaire qui a fait connaître Rosa Parks. Et pourtant, le nom de Claudette Colvin n’a pas traversé les décennies. Lui donner un nom de cercle est aussi un moyen de lui rendre hommage.

Sous l’égide de la sororité, nos Oratrices en formation se lient autour de nos marraines. Grâce à des prises de parole fortes, elles deviennent des modèles, des influences. Elles permettent de se dire que tout est possible et que chaque femme à son mot à dire. Emma Watson s’est engagée dans la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle a tenu un discours poignant aux Nations Unies le 20 septembre 2014 à ce propos.

 

Emma Watson lors de son discours à l'ONU 

Megan Rapinoe, la championne du monde américaine de football s’est ouvertement engagé dans la défense des droits LGBTQ+. Elle a également tenu un discours fort au Congrès américain sur le sujet.

Megan Rapinoe lors de son discours au Congrès Américain

Alors, si de prime abord, ces femmes n’ont pas de points communs, leur détermination et leurs prises de paroles en font des exemples, des inspirations. Elles montrent que chaque femme peut tenir un discours censé et engagé. Elles sont des Oratrices.

Autrice : Chloé.

Article récents

Hisse tes rêves : un projet solidaire et féminin

Jeanne et Domitille sont deux amies étudiantes à l'origine d'un projet solidaire ambitieux. Elles se rencontrent à Lille, lors de leurs études. Et puis, leur vient une idée un peu folle, partir faire un tour de l’Atlantique à la voile. Elles ne sont pas les premières...

Le Grand oral du bac, un plus grand défi pour les lycéennes ?

Comment se préparer au Grand Oral du Bac 2021 ? Dans le domaine des inégalités entre les filles et les garçons concernant la prise de parole en milieu scolaire, ce ne sont pas les études qui manquent ! Les recherches menées dans des écoles, collèges ou lycées français...

Entretien avec Maude Lachuer – Référente mixité chez We Ker

Maude Lachuer, référente mixité au sein de l’association We Ker à Rennes, nous parle aujourd’hui de la prise de parole auprès des jeunes publics, au début de leur insertion professionnelle.  Inégalités salariales dès le premier job, valorisation de la parole de...

Gagnez en performance grâce à la mixité de genre !

Les femmes sont-elles assez présentes en entreprise ? Qu'en est-il alors lorsqu'une mixité est atteinte ? Pour trouver des réponses à ces questions, nous avons discuté avec Isabelle Gueguen, experte de l’égalité professionnelle et co-fondatrice du cabinet Perfégal....

3 vidéos TED qu’on vous conseille !

Vous avez quelques minutes devant vous ? On a quelque chose qui devrait vous intéresser ! Stéréotypes, économie, super-pouvoirs… Découvrez notre sélection de vidéos TEDx d’intervenantes passionnées et passionnantes, habitées par leurs convictions et enthousiasmées de...

Démarrer son activité l’année de la Covid-19 : mode d’emploi

La date de lancement était pour moi une évidence, un symbole de l’essence même du projet : le 8 mars. La journée des droits des femmes. Parce que la prise de parole est un droit, et que nombre de nous en sont encore privées. Il suffit de regarder le pourcentage...